Nóos

Formations

 
Chaises rouges

F​ormation au

modèle M.A.T.H
Mouvements Alternatifs en

Thérapie et Hypnose

 dates à déterminer en 2021  

avec
Jean-François TERAKOWSKI

Le modèle MATH

est basé sur l’intégration

de trois modèles thérapeutiques :

L’hypnose ericksonienne et l’approche stratégique ericksonienne,

Le courant des thérapies brèves (thérapies systémiques brèves de l’école de Palo-Alto, la thérapie orientée solution (Steve de Shazer), l’approche de Farelli, la thérapie narrative (Epson et White), et d’autres …),

Les mouvements alternatifs : balayage oculaire ou stimuli tactiles , gauche - droite .

 

Un modèle intégratif

Le modèle MATH est basé sur l’intégration de plusieurs outils thérapeutiques : l’hypnose ericksonienne  , l’hypnose conversationnelle, l’approche stratégique Palo Alto, la thérapie orientée solution (Steve de Shazer), la thérapie narrative (Epson et White), la PNL (ancrage), l’exposition, la désensibilisation.

Ces outils , résumés mais plus largement présentés dans la première partie du programme Noos 2020, sont majorés par les mouvements alternatifs (stimulation sensorielle bi-alternée (droite-gauche), balayage oculaire ou tapping, . ) en vue du retraitement des informations mal classées dans les circuits des mémoires profonde et narrative , qui perturbent la relation du sujet à lui-même, aux autres et au monde. 

Ce modèle est avant tout fondé sur le principe anthropologique fondamental «d’holisme», selon lequel, pour chacun de nous, notre état est dépendant de l’interrelation circulaire entre nos pensées (cognitions, image de soi), nos émotions, nos sensations corporelles ou physiques, et nos actions ou comportements. L’interrelation entre ces éléments nous amène à des actions, des choix, comportements, appelés « tentatives de solutions », qui peuvent être efficaces ou inefficaces. Ce mode de fonctionnement s’impose à nous et nous en sommes parfois prisonniers. Le patient a toujours raison. Sa souffrance est la solution que lui a trouvé, pour faire face aux événements de son histoire. A un moment sa solution peut devenir trop coûteuse à ses yeux.  Au début de la rencontre , le problème avec lequel la personne vient est mis en forme, recadré pour dépasser la plainte et définir un objectif de travail , comme par exemple, un conflit de loyauté, un apprentissage dysfonctionnel, ….

Dans cette thérapie intégrative, en transe légère (état dissocié), par la mobilisation du circuit des mémoires, le patient va vivre au présent une expérience corporelle (sensorielle) et modifier un élément sensoriel, émotionnel, comportemental ou cognitif de son fonctionnement, dans sa relation à lui-même, aux autres et au monde.

Ce qui est travaillé 

MATH est une thérapie du présent et une thérapie corporelle, autour du vécu traumatique ou de la temporalité.

Dans le présent, via une désensibilisation et une potentialisation grâce à la dissociation et grâce  aux mouvements alternatifs, le patient va utiliser et modifier ses liens fonctionnels/dysfonctionnels :

  • Le lien positif à son passé : ses ressources internes/externes ; le lien « secure » ; le vécu ancien sans algie ; les guides permissifs.

  • Le lien négatif à son passé : le lien traumatique, les apprentissages dysfonctionnels, le manque de liberté d’indifférence (tout ce qu'on a pu me faire vivre qui aujourd'hui m'impose de vivre comme je vis, le burn-out), la loyauté à l’absent implicite et les conflits de loyauté,

  • Le lien positif au futur : l’état désiré

  • Le lien négatif au futur : la phobie d’impulsion, les peurs anticipatoires (phobies).

Pour chacun de ces axes temporels et type de lien, qui correspondent à des problématiques cliniques spécifiques, MATH propose un « protocole », un schéma de travail spécifique.

 

Les différents outils proposés comportent la sécurisation, le tissage des ressources, les conflits de loyautés la liberté d’indifférence, le tissage des liens permissifs, la peur anticipatoire, la séparation, l’état désiré, la lettre à l’absent, … afin de travailler des  problématiques telles que le trauma aigu, le trauma, les traumas complexes, le deuil, les permissions manquantes ou dysfonctionnelles, les problèmes d’attachement, les troubles anxieux, le manque de confiance, la dépression, les troubles encore peu travaillés du champ de la pénologie, les douleurs, les phobies, les TOC, le burn-out, …

 

Une séance

Concrètement, au-delà de la plainte, une fois défini ensemble problème recadré à travailler, ce qui est travaillé en séance est ce qui se passe dans l’ici et maintenant, dans l’alliance patient-thérapeute préalablement établie, dans un espace de sécurité. Ce problème recadré va être "externalisé", c'est-à-dire représenté par le patient à l'extérieur de lui (comme projeté sur un écran imaginaire). L'imagerie mentale autour du trauma l'aide à entrer en contact avec ce dont il souffre et à le décrire, tout en ne se limitant pas au narratif qui risque d’amener une trop grande distance avec son expérience émotionnelle et sensorielle. Le travail s'effectue à partir de cette scène choisie, externalisée (métaphorisée), afin d’éviter les abréactions émotionnelles débordantes. On demande au patient quels sont les effets sur lui de la vision de cette scène/image : émotion, sensation corporelle, pensée et croyance négative en lui en lien avec cette image externalisée. Le thérapeute demande ensuite au patient de focaliser sur une de ces 4 composantes (scène, émotion, localisation corporelle, croyance négative), puis il propose les mouvements alternatifs.

Avec la focalisation hypnotique par mouvements alternatifs, les sensations corporelles, le vécu émotionnel, les images et les pensées évoluent rapidement vers des vécus et des pensées différents. Dans l'échange verbal suivant chaque séquence de mouvements alternatifs, le patient rapporte "ce qui lui est venu", comme en psychanalyse et comme en PNL. Le thérapeute l'invite à se focaliser sur ce qui émerge au niveau corporel, cognitif, émotionnel, et reprend l'alternance mouvement alternatif/échange verbal jusqu'à ce qu'un changement significatif se produise, soit au niveau sensation corporelle, au niveau vécu émotionnel, au niveau les images ou au niveau pensées, croyances.

Les mouvements alternatifs ont pour but d’activer le système de traitement de l’information et visent ainsi une désensibilisation par exposition, en état de transe hypnotique sécurisante.

 

Le modèle MATH est un modèle intégratif très complet, utilisable efficacement quelle que soit la formation de base ou complémentaire du thérapeute. La formation convient aux hypnothérapeutes et systémiciens et autres thérapeutes, grâce l'intégration dans leur pratique des mouvements alternatifs (balayage oculaire, tapping). Les différents protocoles du modèle MATH, intègrent avec souplesse un type de questionnement propre à chaque forme de thérapie brève et sont tous basés sur la dissociation hypnotique. Les protocoles s’imbriquent les uns dans les autres et se pratiquent avec créativité, selon la problématique et l’état du patient en séance. Hypnose conversationnelle, approche Palo Alto, approche orientée solution ou narrative, stimulation bilatérale alternée, sont des outils complémentaires. Le modèle Math, n’est pas fermé. Il est évolutif.

 

La formation est intense, combinant , théorie, vignettes cliniques et mise en pratique des protocoles via des exercices en duo ou trio, avec debriefing du formateur.

Abstract Lights

dates à déterminer en 2021

Prérequis                  Minimum baccalauréat + formation de base en psychothérapie et pratique minimum de

                                    deux ans. Pour ce module, soit avoir suivi un ou plusieurs des modules de formation en thérapie   brève , soit  avoir  une pratique  en hypnothérapie ericksonienne et /ou th. brève                          systémique. A préciser au moment de l'inscription . 

Lieu                           18/20 rue Dewez à 5000 Namur

                                   accessible à pied depuis la gare de Namur

Horaire                      9 h à 17 h

Prix                           
800 EUR ( TVA incluse) pour les  4 jours 

Public                        La formation s’adresse à un public de professionnels soignants ou inscrit dans la

                                   relation d’aide, avec expérience suffisante . 


Objectif                    Fournir un outil pratique , théorique et personnel. Il ne s’agit pas d’une formation de base

                                   à la psychothérapie mais d’une formation complémentaire avec des outils pratiques et

                                   efficaces .

Formation

continue                   Attestation de participation et réussite
             


Conditions

d’admission            L’inscription se fait sur dossier. Le nombre de places disponibles est limité à 15. Pour suivre ce module de deux Weeks-end, il est indispensable  d'avoir une pratique en hypnose conversationnelle et/ ou en thérapie brève , ou d'avoir suivi un ou plusieurs des modules organisés début 2020: Hypnose Ericksonienne, Approche stratégique Palo Alto ,   Approche  centrée solution et narrative         

Inscription               Remplir et envoyer la fiche d'inscription

                                   

CV du formateur    CV du formateur

 

En exclusivité pour la Belgique !